Costume, cravate, chemise et pochette : comment les accorder sans faire d’erreurs ?

La leçon de style #4 par Guillaume Renouard

« Une cravate bien nouée est le premier pas sérieux dans la vie », disait Oscar Wilde. Si elle ne fait plus vraiment partie intégrante de l’uniforme réglementaire de la vie de bureau, la cravate demeure l’un des meilleurs moyens d’avoir l’air élégant. Accompagnée d’une pochette soigneusement choisie, elle confère immédiatement à son porteur un chic irrésistible. Toutefois, lorsqu’on débute, le choix des couleurs, des matières et des motifs peut vite sembler intimidant. Voici donc quelques conseils pour mieux s’y retrouver et se faire plaisir, sans craindre de faire de faux pas.

Associer les couleurs

Au moment de composer sa tenue, mieux vaut démarrer par la base, à savoir le choix du costume. Celui-ci donnera le ton de la tenue que vous vous apprêtez à arborer, que ce soit pour coller à une circonstance particulière (une journée formelle au bureau, une soirée habillée, un mariage…) ou simplement pour vous faire plaisir. Le niveau de formalisme dépend à la fois des couleurs, des motifs et des matières choisies. Une fois le choix du costume effectué, vous pouvez ensuite choisir votre chemise, puis votre cravate en conséquence.

Au niveau des couleurs, le choix d’un costume anthracite ou bleu marine est idéal pour une tenue formelle, tandis qu’un costume gris ou bleu clair, marron, blanc, beige ou encore vert foncé signe une tenue plus décontractée.

Si vous êtes partis sur une tenue formelle, le meilleur moyen de ne pas se prendre la tête est d’opter pour une chemise blanche ou bleu ciel, deux options à la fois habillées et versatiles, qui vous ouvrent un large éventail de possibilités pour le choix de la couleur de votre cravate : bleu marine, pour une tenue aussi formelle que classique, mais aussi bordeaux, vert foncé, gris, jaune… Vous avez l’embarras du choix.

Veillez simplement à toujours choisir une chemise plus claire que votre costume, et une cravate plus sombre que votre chemise. Pour une tenue toujours formelle, mais un tantinet plus originale, vous pouvez également opter pour une chemise rose pastel, que vous pourrez marier avec une cravate bordeaux ou bleu marine, par exemple.

Si vous optez pour une tenue plus décontractée, le choix est encore plus vaste. Vous pouvez également opter pour une chemise blanche, rose ou bleu clair, mais aussi verte, jaune, voire même orange… Veillez simplement à ce que les couleurs ne jurent pas les uns avec les autres et à respecter les règles précédemment évoquées quant au choix des tons. Évitez également les chemises noires, une couleur difficile à assortir et dont le rendu est rarement très heureux. Ou pire encore, les chemises rouge vif ou bleu turquoise, qui risquent de donner l’impression que vous avez composé votre tenue dans un magasin de farces et attrapes. Pour ajouter de la décontraction ou tout simplement du chic à votre tenue, un autre excellent moyen est de jouer sur les motifs…

Jongler avec les motifs

De manière générale, la règle à retenir ici est que l’uni est plus formel que les motifs, et qu’un motif fin est plus formel que son homologue plus large. Un costume bleu marine uni est par exemple plus habillé qu’un costume de la même couleur à fines rayures, lui-même un cran au-dessus dans le formalisme par rapport à un costume bleu marine à larges rayures. La cravate unie est donc logiquement la plus formelle. Elle s’intégrera parfaitement à une tenue de bureau composée d’un costume bleu marine ou anthracite.

Pour descendre un cran dans le formalisme, vous pouvez opter pour une cravate à pois, à losanges ou autres petits motifs géométriques. Les cravates rayées ou cravates clubs sont parmi les moins formelles, et si elles peuvent tout à fait se porter avec un costume, sont idéales pour porter avec un blazer ou une veste dépareillée. Les cravates avec des motifs animaliers, que l’on trouve par exemple chez Hermès, tirent également la tenue du côté décontracté. 

Concernant l’accord des motifs, il suffit de respecter quelques règles simples. D’abord, ne jamais marier carreaux et rayures, ces deux motifs appartenant à deux univers différents qui ont tendance à jurer l’un avec l’autre. Ensuite, si, par exemple, votre cravate et votre costume arborent le même motif (ex : des rayures), veillez à ce que la taille de ces motifs soit différente. Par exemple, si vous portez un costume à fines rayures, prenez au contraire une cravate à rayures larges.

À l’inverse, si les motifs sont différents, prenez-les de la même taille. Pour votre costume à motifs prince de Galles, par exemple, optez pour une cravate à pois de petite taille. Cette règle vaut également pour votre chemise : si vous portez un costume à carreaux de fenêtres, associez-le à une chemise à petits carreaux. Inversement, si vous voulez porter un costume avec un motif pied-de-poule, associez-le plutôt avec une chemise à grands carreaux ou à rayures larges. 

cravate et pochette les nouveaux ateliers

Jouer sur les matières

N’hésitez pas non plus à jouer sur les matières. Pour le choix du costume, une laine cardée (lisse d’aspect) sera plus formelle que son homologue en flanelle ou tweed (pour l’hiver) ou en lin ou coton (été). Côté cravate, le choix de la soie sera l’option la plus habillée, tandis qu’une cravate en laine, tricot ou bien en lin conférera tout de suite un twist plus détendu à votre mise. Si vous portez un costume en tweed, optez donc pour une cravate en laine ou en cachemire, tandis qu’une cravate en lin se mariera parfaitement avec votre costume d’été en coton blanc. À l’inverse, pour une tenue professionnelle ou habillée, restez sur une cravate en soie.

Vous pouvez aussi, bien sûr, tisser des ponts entre les couleurs, les matières et les motifs. Vous portez une veste en tweed ? Mariez-là donc avec une cravate verte ou marron avec des canards volants pour une mise très gentleman-farmer. Un costume en flanelle anthracite se mariera très bien avec une cravate en laine unie marron ou bleu marine.

Le choix de la pochette

Enfin, n’oubliez pas la pochette ! Ce petit accessoire est idéal pour rehausser l’élégance de votre mise, tout en ouvrant de nouvelles possibilités de marier les couleurs, les motifs et les matières. Vous pouvez la choisir en soie, en lin ou en coton. En sachant que là encore, une pochette en coton blanc unie sera plus formelle qu’une pochette à motifs et aux couleurs chatoyantes.

Veillez simplement à respecter la règle d’or qui veut qu’on ne choisisse jamais une pochette identique à sa cravate, ce qui donne une mise paresseuse et trop symétrique. Quant aux kits qui vendent cravate et pochette assortie, fuyez-les comme la peste. Pour le reste, n’hésitez pas à expérimenter, à marier les couleurs et les motifs… Bref, faites-vous plaisir !

Les Nouveaux Ateliers x Guillaume Renouard

Guillaume Renouard

‎‎‎

Globe-trotter passionné par l’art sartorial, le jazz et la littérature d’Europe centrale, Guillaume Renouard est journaliste indépendant. Il écrit notamment dans La Tribune, Monsieur Magazine et L’amateur de cigare. Après San Francisco et La Nouvelle-Orléans, il vit désormais à Londres.

Plus d'articles