Six accessoires à posséder absolument dans sa garde-robe

La leçon de style #5 par Guillaume Renouard

Les accessoires constituent un excellent moyen d’ajouter un peu de sel à une tenue. Soigneusement choisis, ils sont idéaux pour exprimer son originalité, jouer sur les registres en apportant une touche de décontraction ou de formalisme, mais aussi simplement pour rehausser une mise qui, sans cela, serait un peu terne.

De la célèbre montre portée par-dessus la chemise de Gianni Agnelli à la cravate au petit pan rentré dans le pantalon du duc de Windsor, en passant par la rose à la boutonnière de Fred Astaire, nombre d’élégants se sont fait remarquer par leurs accessoires. Voici un petit guide des plus essentiels, à acquérir en priorité.

La cravate

À tout seigneur, tout honneur. Si elle n’est plus aussi portée que dans les années 1960, la cravate demeure l’un des principaux accessoires du vestiaire masculin. Bien qu’elle ajoute immédiatement une touche formelle supplémentaire à une tenue, elle est avant tout incroyablement versatile.

Ainsi, une cravate unie et de couleur sombre est une composante essentielle de toute tenue habillée, mais on compte aussi des cravates beaucoup plus décontractées : de couleur claire, à rayures, en tricot, ou même à motifs floraux…

Il existe pratiquement une cravate pour toutes les occasions possibles et imaginables, et le fait de pouvoir jongler parmi les myriades d’options existantes pour coordonner au mieux sa cravate avec sa veste et son costume constitue l’un des grands plaisirs des amoureux d’élégance masculine.

Enfin, si les ventes de cravates bas de gamme ont souffert du fait que cet accessoire n’est plus obligatoire dans la plupart des environnements professionnels, le marché de la cravate artisanale et de qualité connaît, lui, un formidable essor depuis quelques années. Vous avez donc l’embarras du choix.

La pince à cravate

La pince à cravate est un accessoire qui se remarque immédiatement, et confère aussitôt un charme très années 50 à une tenue. Pour un peu, on s’imaginerait dans un épisode de Mad Men, arpentant les bureaux de Sterling Cooper dans le crépitement des machines à écrire ou dégustant un Old Fashion dans un bar enfumé aux lumières tamisées, un air de miles Davis dans les oreilles.

Cet accessoire a en outre pour avantage de permettre à son porteur d’ajuster le volume ou la forme qu’il veut donner à sa cravate. On peut ainsi facilement créer une arche ou une goutte, en jouant sur la façon dont on introduit le petit pan dans la pince. Passée dans la chemise, la pince permet en outre de maintenir la cravate en place durant les diverses péripéties de la journée.

Et si cet accessoire ajoute nécessairement un degré de formalisme à une tenue, il est également possible d’apporter une touche d’originalité ou de décontraction en plaçant la pince de manière oblique, ou encore en choisissant un modèle au design original. Dernier avantage : on peut trouver d’excellents modèles en or ou en argent dans les brocantes ou sur les sites de revente, et ce à des prix très abordables.

Bref, si nous ne la conseillons pas aux gentlemen qui n’aiment pas se faire remarquer, la pince à cravate constitue un accessoire intéressant qui a toute sa place dans un vestiaire masculin.

La montre

Si, à l’ère de l’omniprésence du smartphone, la montre n’a plus la fonction essentielle (à savoir, donner l’heure) qu’elle occupait par le passé, elle demeure l’un des rares bijoux qu’un gentleman peut se permettre de porter. Que ce soit dans une tenue formelle ou décontractée, une belle montre arborée au poignet ajoute immédiatement un peu de prestance et d’allure à son porteur.

Une montre de qualité possède en outre une durée de vie exceptionnelle, ce qui permet de la porter toute son existence durant avant de la transmettre à la génération suivante, et en fait ainsi un trésor artisanal doté d’une forte valeur affective.

Que l’on veuille un modèle neuf ou vintage, que l’on préfère un bracelet en cuir ou en métal, ou même, pour une touche désuète qui attirera immanquablement l’attention, une montre à gousset, que l’on ait les moyens de s’offrir un bijou de l’horlogerie suisse ou non, que l’on veuille que le mécanisme soit visible ou pas, on trouvera sans problème une montre adaptée à son poignet.

boutons de manchette les nouveaux ateliers

Les boutons de manchette

Les boutons de manchette constituent un autre très bon moyen d’ajouter une discrète touche de relief et de personnalité à une tenue. Si, tout comme la cravate, ils tirent généralement la mise vers un registre plus formel, certains modèles, comme les boutons de manchette en passementerie ou représentant un motif animalier, peuvent aussi conférer une touche décalée ou décontractée à l’ensemble.

En jouant avec les couleurs et les motifs, on peut également créer de subtils rappels avec sa cravate, sa chemise, son costume ou sa pochette, clins d’œil qui constituent l’un des secrets d’une mise élégante qui se détache du lot. 

Enfin, s’ils peuvent très bien être portés au quotidien, les boutons de manchette s’intègrent aussi admirablement dans une tenue de soirée habillée, par exemple avec un smoking et un nœud papillon. Il est donc bon d’en posséder au moins une paire (assortis d’une chemise blanche à poignets mousquetaires) pour faire face aux occasions requérant un certain niveau de formalisme dans la tenue vestimentaire.

Le foulard ou l’ascot

Aujourd’hui, vous n’avez guère envie de porter la cravate, mais vous trouvez qu’un col de chemise ouvert et sans accessoire a quelque chose d’un peu terne ? Le foulard est votre meilleur ami. En plus d’apporter une touche d’élégance quelque peu nonchalante à une tenue, il permet, au même titre que la cravate, de jouer avec les motifs et les couleurs, grâce au grand nombre de modèles disponibles.

À cela s’ajoute la possibilité de le nouer de différentes façons, en fonction de ses préférences personnelles et de l’humeur du moment, qui en fait un élément extrêmement versatile.

Il s’intègre ainsi admirablement dans une tenue décontractée, avec par exemple une chemise à col boutonné, un chino et des penny loafers ou des bottines. Mais le foulard peut tout aussi bien se greffer à une tenue plus formelle, avec par exemple une chemise blanche et un costume bleu marine. Pour les événements les plus habillés, on lui préférera cependant une cravate unie sombre ou un nœud papillon noir ou bleu marine. 

En été, lorsque les températures grimpent et que l’on a tendance à enlever le plus de couches possible, un foulard en coton ou en lin constitue un allié précieux, susceptible d’ajouter de l’envergure à une tenue qui autrement risquerait d’être un peu simple. En hiver, un foulard en soie protégera votre cou des courants d’air froid. Versatile, on vous dit !

pochette les nouveaux ateliers

La pochette

Enfin, impossible de dresser une liste des accessoires pour hommes sans évoquer la pochette de costume, l’un des meilleurs moyens d’ajouter une touche d’élégance et de distinction à une tenue.

Là encore, on adaptera le modèle au niveau de formalisme que l’on souhaite conférer à sa mise. Une pochette blanche unie en coton constitue l’option la plus formelle, suivie par les modèles unis avec reliure contrastés, et enfin par les nombreuses options à motifs. En sachant que la règle voulant que plus les motifs soient gros, moins l’item soit formel s’applique aussi ici.

On peut également changer la façon dont on plie sa pochette pour jouer sur le niveau de formalisme : une pochette en coton pliée de manière droite constitue l’option la plus habillée, tandis qu’une pochette en soie simplement fourrée dans la poche extérieure de sa veste donne un côté plus nonchalant.

Les Nouveaux Ateliers x Guillaume Renouard

Guillaume Renouard

‎‎‎

Globe-trotter passionné par l’art sartorial, le jazz et la littérature d’Europe centrale, Guillaume Renouard est journaliste indépendant. Il écrit notamment dans La Tribune, Monsieur Magazine et L’amateur de cigare. Après San Francisco et La Nouvelle-Orléans, il vit désormais à Londres.

Plus d'articles